Un potager qui ne demande qu’à essaimer

Certains se souviendront de ce projet sorti de terre au printemps 2017 : créer un potager de plantes sauvages. Grâce à la gentillesse et à l’accueil de Kosta et de sa famille et grâce à la mise en contact permise par DéfiSEL, j’ai pu concrétiser cette première expérience qui me tenait à cœur. Sur une vingtaine de mètres carrés, j’ai semé une bonne dizaine d’espèces de fleurs sauvages.

Bien sûr comme pour toute expérience, le résultat fut variable en fonction des espèces. Certaines espèces comme les mauves musquée et sylvestre ont levé immédiatement tandis que d’autres comme les pulichaires n’ont pas encore montré le bout de leur nez même après plus de 6 mois …

Une belle expérience donc qui sera poursuivie en 2018 avec des essais de semis pour de nouvelles espèces. Scabieuse colombaire, chrysanthème des moissons, cardère velue, voici quelques unes des espèces qui retiendront mon attention cette année.

 

 

 

Mais avant d’envisager les prochains semis, il est temps de penser à essaimer les plantes qui se sont développées au potager la saison dernière. J‘ai le plaisir de vous proposer des plantes vigoureuses (et d’origine locale) prêtes à coloniser votre jardin et notamment la fabuleuse anthyllide vulnéraire qui fera le plaisir des bourdons, la vipérine qui attirera de nombreux papillons, l’oeillet velu qui vous hypnotisera par l’intensité de son rose et nos deux mauves indigènes qui égaieront vos jardins pendant toute la belle saison. Que des espèces indigènes et sacrément mellifères pour nourrir les pollinisateurs sauvages et autres abeilles domestiques.

Pour venir chercher vos plantes, je vous propose un premier rendez-vous chez moi (Rue Roland, 59c à 5170 Lesve (Profondeville), le mercredi 17 janvier de 14h à 16h. En fonction du succès et de la disponibilité des plantes, je vous proposerai d’autres moments.

Le prix des plants n’est pas imposé, une tirelire vous permettra de déposer la contribution qui vous plaira et qui me permettra de poursuivre la prochaine saison.

 

Le printemps 2018 se prépare dès maintenant !!

 

 

One Comment on “Un potager qui ne demande qu’à essaimer

  1. Bonjour,
    J’étais vraiment intéressée d’obtenir des semences de plantes sauvages seulement j’habite à presque 1 heure de Lesve et aujourd’hui je n’arriverai pas à me rendre sur place.
    Cette année j’avais justement l’idée de modifier légèrement mon potager et d’intégrer beaucoup plus de plantes sauvages.
    Pourriez-vous me dire si une prochaine distribution aura lieu et si oui quand?
    Merci et salutations
    Bérengère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *