La quiétude de nos bois et campagnes n’a pas de prix … ou serait-elle plutôt hors de prix ?

Formation du Gouvernement wallon
et donc pour nos petites bèbètes, on a :

– Céline Tellier Ministre de la nature. Bienvenue Madame je pense bien que vos convictions sont à la hauteur des enjeux : IMMENSES
– Willy Borsus Ministre de la chasse. Bon allez on oublie les écarts de jeunesse comme ces propositions de réinstaurer la tenderie, à chacun son état de grâce …

Prenons un dossier totalement factice (encore que, avec le niveau ambiant de tolérance, il ne faut s’étonner de rien …), ça pourrait donner ceci :

Willy : Mesdames et messieurs, l’heure est grave, la sécurité de nos bois et campagnes est en péril. Même les paisibles promeneurs ont des soucis à se faire …
Céline : Aaah oui, parfaitement d’accord maintenant que tu le dis, il faut absolument faire quelque chose !
Willy : Exactement, les exactions n’ont déjà que trop duré, il faut y mettre un terme sans délai !
Céline : Jamais je n’aurais pensé, mon cher Willy, que nous serions à ce point sur la même longueur d’onde. Moi aussi je signe à deux mains pour revoir les pratiques de ces véritables prédateurs de notre patrimoine naturel.
Willy : A nous deux Céline, nous avons la capacité de prouver enfin que le chasseur est véritablement au service de la nature, son bras armé oserais-je dire … hihi !

La séance du Gouvernement est levée, la conférence de presse commence.
Willy Borsus reçoit, un peu comme chez lui, les journalistes dans la grande salle de l’Elysette qui domine la Meuse :
« Comme vous tous, je suis interpellé par les récents événements qui terrorisent nos campagnes. Avec cette nouvelle apparition, on peut estimer que la population de loups a récemment doublé son effectif en Wallonie (ndlr : passant de 2 à 4 individus probables donc). A ce sujet, j’ai d’ailleurs un scoop à vous annoncer : j’ai l’accord de la Ministre de la nature pour les dégommer … Euh, excusez-moi je m’emporte … pour réguler de manière durable cette population qu’il convient de préserver à long terme à l’échelle européenne bien entendu. »

Pendant ce temps-là, Céline Tellier rentrant à son cabinet à pied croise un journaliste qui lui demande à tout hasard si elle n’a pas une petite actu à lui filer pour remplir son papier. La Ministre lui confie alors :
« Lorsque j’ai débuté cette législature, j’avais forcément quelques appréhensions mais je suis particulièrement heureuse du dialogue instauré avec mes collègues, notamment avec le Ministre de la chasse.
Même si ce n’est pas dans mes compétences, je l’ai assuré de ma pleine collaboration pour une révision ambitieuse de la loi sur la chasse et notamment de la manière dont les battues sont organisées. Des pratiques d’un autre âge qu’il convient d’encadrer bien plus strictement. »
Le journaliste : « Et le Ministre Borsus est d’accord avec ça ? »
La Ministre : « J’en suis la première étonnée mais oui ! »

Titre du Journal du lendemain
Grand arbitrage hier en Gouvernement sur la chasse
Le loup devient espèce chassable dans le cadre d’une ambitieuse réforme de la loi sur la chasse au profit de la biodiversité …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *