L’appel du 13

Depuis le 13 décembre 2018, j’ai l’ai plaisir de vous partager une image chaque jour . Un cliché qui parle de lui-même, la nature y est au centre, toujours (retrouvez la soixantaine de clichés ici). Je me contente de l’habiller de quelques mots ou parfois de quelques phrases, on est encore dans le creux de l’hiver, tout de même.

Si ces images me parlent, c’est avant tout car elles sont le reflet d’une expérience vécue dehors, une scène souvent fugace mais qui, parfois, n’en devient pas moins obsédante. Une expérience fraîche du jour ou de la veille. Comme si mon regard était séduit par les premiers instants de vie d’une image et que très vite il s’en détournait pour vivre d’autres aventures, toujours au milieu de la nature. J’espère qu’elles vous parlent autant qu’à moi mais je n’ai pas trop de doutes, les images sont de grandes bavardes …

Un détail, un paysage, une plante ou un animal croisé au hasard, un reflet même parfois ! Finalement peu importe l’objet, ce qui me porte c’est l’état d’esprit : susciter une ouverture, créer de l’attention pour quelque chose souvent rangé dans le rayon invisible : la nature.

C’est ce que j’essaie de vous partager chaque jour. Mon souci de la nature, ma volonté tenace de lui ménager une place, vraiment partout et à chaque fois que c’est possible. On pourrait se lamenter, je préfère vous enthousiasmer. La nature va mal et la tendance n’est pas rassurante mais la nature est belle et pleine de surprises. Vous aimeriez, vous, voir disparaître un trésor avant de l’avoir découvert ?

On est désormais plus chauds que le climat, demain, peut-être, serons-nous aussi plus sauvages que la nature ? Pour cela, il faudra se rendre compte que chacun de nous a intimement besoin de la nature. On se bat pour nous-mêmes en fait, la nature est notre hygiène de vie et nous fournit nos remèdes les plus essentiels.

Ceci n’est pas le préambule à un essai philosophique mais ce n’est pas non plus l’emballage marketing de la dernière poudre à lessiver à la mode. Partager mon regard sur la nature me procure beaucoup de satisfaction. Pour continuer dans cette direction, j’ai besoin de soutien. Si la nature est un parent pauvre de notre société, l’image nature serait comme le toutou maigrelet qui l’accompagne dans une balade jalonnée d’obstacles.

J’en viens donc à vous présenter le potage du jour. Rassurez-vous, il est encore chaud !

Les produits cosmétiques ont d’innombrables youtubeurs et autres influençeurs totalement spontanés, pourquoi est-ce que la nature n’aurait pas, elle aussi, ses propres porte-paroles ? « La belle idée » me direz-vous. Il a bien capté le concept de la proposition SMART celui-là ! Et vous aurez raison.

Ce que je cherche avant tout, c’est alimenter une vitrine permanente de la nature, de ses enjeux et la diffuser au plus grand nombre. Augmenter la « surface de contact » entre nous et la nature. Une fois ce velcro bien en place, nous serons deux à aller mieux.

Autour de vous ou chez vous, il y a peut-être, voire certainement, des entreprises, des institutions publiques, des mécènes, des associations qui voudraient participer à un tel projet. Un projet ouvert qui prendra les orientations qu’on voudra lui donner ensemble. Contactez-moi, on a plein d’idées à mettre en commun.

Rien n’est fait mais tout est prêt.

Belle journée à tous,

Michel, inspiré par la nature

4 Comments on “L’appel du 13

  1. Actif dans la vallée du Bocq (commune d’Yvoir), je mène des petits projets en fonction des possibilités et du financement (GAL Haute Meuse ou PCDN). C’est donc bien d’un financement que nous avons besoin pour mener à bien les nombreuses restaurations dans la vallée, suite aux nombreuses activités des carriers, et recruter des membres actifs, car le bénévolat ne suffit pas toujours. J’ai déjà contacter à diverses reprises Natagora, mais c’est lettre morte à chaque fois. Je proposerai cette semaine au PCDN d’Yvoir, un nouveau projet et une proposition d’utilisation partielle des fonds alloués au PCDN, pour le recrutement ,mais rien n’est sûr alors que le travail ne manque pas…. J’espère que ton initiative pourra se concrétiser

    • Merci pour ta réponse Bruno et ravi de voir toute l’énergie que tu déploies en faveur de la biodiversité. Oui, il y en a bien besoin et comme tu le dis, de moyens aussi. La nature gratuite, c’est celle que l’on a pas encore détruite et que l’on doit protéger un maximum. Vu l’état de notre biodiversité, il faut agir en terme de restauration et là il faut des moyens, c’est certain ! Bon courage à toi dans tes actions, je prendrai contact avec toi pour que l’on se voit pour échanger sur nos projets et pour identifier pourquoi pas des pistes de collaboration.

  2. Bonjour Michel,
    Je ne saisis pas bien quel est concrètement le projet que vous voulez défendre, car pour moi  » alimenter une vitrine permanente de la nature, de ses enjeux et la diffuser au plus grand nombre », cela ne veut rien dire. Et qu’attendez-vous « des entreprises, des institutions publiques, des mécènes, des associations qui voudraient participer à un tel projet » ?
    A bientôt

    • Bonjour Eric et merci pour ton retour.
      Je suis bien conscient du caractère abstrait et un peu fort général de mon appel.
      L’atterrissage arrive, encore merci pour ton intérêt.
      Work/nature in progress comme on dit 😉
      Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *